DISCommuniquer

bouton-testezvous.gif

 


Vu dans la presse

lentreprise.jpg


  
 
 
anim_diagnostic.gif
 
360_o.gif
   
  Le Modèle DISC

Outil de management, de soi même, d’autrui et des situations, permettant de mesurer le comportement d’une personne ainsi que ses motivations, ce qui la pousse à agir. Chacun d’entre nous possède des niveaux différents de chacune de ces couleurs, c’est ce qui nous rend unique.

testezvous.jpg
fabart.jpg


Le management
situationnel

 

Cliquez ici pour lire l'article "le management situationnel"

Directif: Le manager prend la décision. Il donne des instructions précises et surveille de près les résultats.
 
Persuasif: Le manager prend la décision après discussion ou explications. Le manager explique ses décisions et donne des occasions de discuter.
 
Participatif: Le collaborateur prend la décision avec le soutien du manager. Le manager partage les idées et facilite la prise de décision.
 
Délégatif: Le collaborateur prend la décision. Le manager délègue ses pouvoirs pour les décisions et l'exécution. 


Le MBTI

 
Cliquer pour lire l'article sur le MBTI
Etabli d'après les travaux de Carl Jung par Katharine Briggs et sa fille Isabel Myers, l'indicateur typologique Myers-Briggs offre 16 types de caractère possibles à partir de 16 combinaisons.
 


Préférences cérébrales

 
 
   


 La fenêtre de JOHARI
Modèle qui représente le degré de connaissance de l'autre et de soi-même dans les relations entre individus. Il traduit les différentes interactions entre l'individu et le groupe dans lequel il évolue. 
 
 
Le modéle
Blake et Mouton
Cliquez pour lire l'article sur la Grille de Blake et Mouton
 
Cette grille permet de définir cinq styles de comportement (susceptibles de variations et de nuances). Ce sont:
- le style 9.1 "boulot-boulot": exclusivement axé sur la production, il cherche à éliminer au maximun l'incidence des facteurs humains.
- le style 9.9 "esprit d'équipe": développe simultanément et de façon harmonieuse un fort souci des personnes et des exigences de production élevées.
- le style 1.9 "gentil organisateur": uniquement préoccupé du climat et des bonnes relations, il laisse au second plan les exigences de production.
- le style 5.5 "opportuniste-pragmatique": négocie adroitement et à tour de rôle entre la satisfaction des demandes personnelles et les exigences de production.
- le style 1.1 "retrait": n'assure qu'un minimum d'instructions, d'information et de présence.
 
 

Bienvenue aux

    lecteur(s) en ligne 

pave_etudia.jpg

 
Pour nous contacter
 
   mail_question.jpg
 
 

 

 

arcenciel.gif 
 

manager_go.jpg

 

ID.jpg

 

 
 
entretien d'évaluation
Quel jugement portez-vous sur les entretiens d'évaluation dans votre entreprise ?
excellent
bon
satisfaisant
décevant
médiocre
l'entretien annuel n'est pas pratiqué

Résultats
 
entretien d'évaluation
Quel est le point que votre manager pourrait améliorer durant l'entretien d'évaluation ?
sa capacité à me motiver
sa connaissance de mon poste et de mon activité
sa capacité à me conseiller
sa qualité d'écoute

Résultats
 
 
Il est essentiel d'élaborer un plan d'action commun pour que l'entretien d'évaluation trouve une conclusion positive. Pour donner de bons résultats, un plan d'action doit suivre le modèle SMART:
- Spécifique: que voulons-nous réaliser concrètement?
- Mesurable: il faut pouvoir mesurer les objectifs (durée, qualité, quantité, coûts ...).
- Approprié: l'entretien s'accorde-t-il aux objectifs de l'organisation et aux besoins de votre collaborateur?
- Réaliste: il doit être acceptable, correspondre aux moyens de votre collaboration et de votre organisation.
- Temps: le plan aura une échéance, à diviser en étapes pour permettre un suivi régulier.
 
recrutement
Pour recruter, vous vous fiez avant tout
aux diplômes
à l'expérience
à la personne

Résultats
 
recrutement
Faites-vous passer un test de personnalité à vos candidats ?
Oui
Non
Pour certains postes

Résultats
 

Archives

7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 12:02

KEYROS management. C’est le symbole de la clé des ressources, qui signifie reconnaître que c’est maintenant le temps d’agir, l’instant favorable.Tous les ans, c'est pareil. A l'approche d'une nouvelle année, l'euphorie des fêtes aidant, chacun fourbit dans l'ombre sa nouvelle cuvée de bonnes résolutions professionnelles.
Voici sept thèmes de réflexion pour vous aider à les tenir et quelques conseils très psy pour passer à l'acte.

Consacrez plus de temps à votre vie privée
"Tous les déséquilibres entre ma vie privée et mon travail viennent du manque de temps" entend-on souvent. D'après certaines recherches, nous ne consacrons pourtant que 50% de notre temps éveillé au travail. Et c'est vrai même en cas d'heures supplémentaires.
Par exemple:
Une semaine = 168 h
Durée hebdomadaire moyenne de sommeil = 49 h
Temps d'éveil total = 119 h
Total des heures de travail = 59 h
59 / 119 = environ 50%
L'impression d'être constamment débordé vient donc surtout du fait que nous polluons notre vie privée avec nos succès professionnels. Quand vous êtes présent chez-vous, soyez-le vraiment...


Faite place nette sur votre bureau
Certaines personnes ont un bureau et des tiroirs encombrés en permanence de dossiers, paperasses et publications diverses. "C'est désordonné, mais je m'y retrouve", se défendent-elles. Las, même en travaillant avec constance et application, elles sont rarement à jour. Leur esprit n'étant pas libre, elles manquent de concentration et d'efficacité. Outre un gain de temps, un bureau bien rangé procure la sensation d'être à jour dans son travail. De plus en plus de grandes entreprises prônent d'ailleurs le "zéro papier". Faites donc table nette. N'entassez plus ce qui peut-être traité tout de suite, et très vite.

Soyez fiable pour vous-même
Le meilleur moyen de rendre pénible une tâche, c'est de la reporter. La dépression et le surmenage aussi naissent de l'ajournement. Les travaux dont on ne se débarasse pas en les exécutant rapidement encombrent le bureau et l'esprit. D'où une nervosité, un peu d'inquiétude, bref, la (mauvaise) conscience du travail non accompli. Liquidez instantanément le travail, en donnant suite à une lettre, un rapport, dès que vous en avez pris connaissance. Exemple, cette note du service marketing, répondez-y sur-le-champ, faute de quoi vous serez travaillé par le fait de ne pas y avoir répondu.


Devenez un adepte de la planification
Un esprit non ancré dans des tâches déterminées a tendance à prendre le large. Pour le recentrer sur vos objectifs professionnels, imposez-vous un emploi du temps. Fixez-vous donc avec précision les tâches du lendemain. Inscrivez sur votre agenda vos priorités : mails; instructions à donner, affaires en cours, travaux importants ( à désigner explicitement), coups de fil, réunions, rendez-vous, paperasserie à traiter. Imposez-vous des heures limites et tenez-vous-y. Rayez les tâches d'abord quotidienne, puis hebdomadaire, mensuelle, trimestrielle ou annuelle est l'apanage de ceux qui réussissent. Un dirigeant doit toujours savoir ce qu'il fera le mois suivant ou l'an prochain.


Apprenez à dire non aux sollicitations professionnelles abusives.
Mettez-vous au clair dans votre esprit sur ce qui est acceptable et inacceptable pour vous. Refusez l'urgence. "J'ai entendu ta demande, j'y réfléchis te je te rappelle demain". Autorisez-vous à changer d'avis. Beaucoup de nos "oui" nous sont extorqués par la manipulation. Le manipulateur n'aura que la monnaie de sa pièce. "Ecoute, j'ai repensé à ce que tu me demandes et en fait, je t'ai dit oui trp vite."
A la réflexion, ça ne m'intéresse pas du tout. "Ne donnez plus de fausses raisons à votre refus. ne vous justifiez pas non plus : "qui s'excuse s'accuse" dit le proverbe. Plus l'explication est courte, plus elle est convaincante. Et refusez d'entrer dans le jeu des "pourquoi?" qui cherchent à vous mettre en accusation. "Je t'ai donné ma raison, si elle ne te convient pas, je ne peux rien faire de plus."

Combattez la réunionite
Un cadre sur trois passe plus de six heures en réunion par semaine, et un sur dix, plus de dix heures en entretiens officiels, avec la sensation parfois d'y perdre son temps. Une réunion bien préparée avec un ordre du jour et une durée précisée permet de gagner un temps précieux et d'organiser efficacement le travail en équipe. Pour éviter que les réunions ne s'éternisent, interdissez-vous les apartés ou les réactions épidermiques suite à une proposition. Evitez les questions qui ne sont pas à l'ordre du jour. Entraînez-vous à affirmer vos opinions de manière ferme et assertive.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain BERTRANDE
commenter cet article

commentaires

Laurence 07/01/2008 14:51

Bonjour,

vous oubliez dans votre article le temps de trajet ! Pour ma part dans mon ancien boulot, cela me dévorait 10h par semaine, alors que pour certains sur Paris cela représente 20h/semaine

L'impression de manquer du temps vient dans ce cas là, du fait qu'arrivé à la maison, tous les magasins sont fermés si on ne se dépêche pas.

On dit souvent qu'il faut perdre du temps pour en gagner beaucoup plus.
Donc oui à la planification, mais surtout arriver à se détacher de son travail pour pouvoir le repenser et raccourcir les tâches rébarbatives. Trop prévoir, ce n'est pas bon non plus, car on peut tomber dans un cercle infernal de stress si on n'arrive pas à tout boucler ! Faut donc y aller pas à pas, keep cool et bonne année !